rappel gratuit
23 rue Saint Vincent

51390 VRIGNY
bon de commande

La mise en bouteille du champagne dans notre domaine viticole près de Reims

Dès le début du mois de janvier, le vin peut être mis en bouteille, ce qui exige une parfaite maîtrise de toutes les techniques inhérentes à ce genre d’activités.

Le tirage en bouteilles

Participant également au processus de vinification, le tirage en bouteilles comprend une nouvelle étape de fermentation. Une liqueur, composée de levain et de sucre (de betterave ou de canne), est ajoutée au vin qui, rappelons-le, n’est pas encore du champagne !

Une fois remplies, les bouteilles sont hermétiquement fermées et mises en cave, couchées, à une température de 12°. Ainsi protégées de la lumière, elles débutent leur période de maturation de 15 mois minimum (3 ans pour les millésimes).

Ce délai légal, déjà important par rapport aux autres effervescents, est toujours plus long en Champagne : en moyenne 2 à 3 ans pour les cuvées non-millésimées, entre 4 à 10 pour la plupart des millésimes.

La prise de mousse

Au cours de la prise de mousse, d’une durée de 4 à 8 semaines, les levures consomment le sucre et libèrent dans le vin, outre de l’alcool pour arriver à 12,5°, du gaz carbonique. Bien entendu, tout se passe dans la bouteille.

Cette fois, le gaz reste présent dans le vin, c’est ainsi qu’il devient effervescent. Une fois la fermentation terminée, les levures meurent et vont former un dépôt dans la bouteille.

Le remuage

Après un long séjour en cave, les bouteilles sont remuées afin de ramener tous les sédiments (levures mortes) dans le goulot. Elles seront ensuite progressivement remises à la verticale, raison pour laquelle on utilise l’expression « les bouteilles sont sur pointe ».

Sur l’image ci-dessous, le dépôt des levures mortes est bien visible :

Et parce qu’il est fastidieux de remuer manuellement chaque bouteille, de plus en plus de viticulteurs utilisent des gyro-palettes (présentés sur l’image suivante) pour un résultat nettement plus rapide et une qualité du vin équivalente.

Le dégorgement

Le dégorgement a pour but d’éliminer le dépôt laissé dans le goulot de la bouteille lors du remuage. Pour y parvenir, le col est plongé dans une solution réfrigérante (de plus ou moins -27°), ce qui provoque la formation d’un glaçon emprisonnant les sédiments.

A l’ouverture, sous la pression interne, ce glaçon est éjecté sans pour autant permettre au vin de s’échapper.

Le dosage

Etape finale avant le bouchage définitif, le dosage consiste en l’ajout d’un peu de liqueur dite d’expédition, généralement composée de sucre de canne. Les quantités dépendent essentiellement du résultat souhaité : un vin demi-sec, sec, extra dry, brut ou extra brut.

Le bouchage en liège et le muselage

Refermées, les bouteilles sont ensuite agitées et contrôlées de façon à en vérifier la limpidité. Elles abordent ensuite une nouvelle phase de maturation et reposent en cave, avant d’être commercialisées.

L’habillage

Afin de parfaire chaque bouteille, nous apposons une coiffe destinée à recouvrir à la fois le bouchon et son muselet. Nous collons ensuite une collerette en bas de cette coiffe, ainsi qu’une étiquette (personnalisable, si vous en faites la demande) et une contre-étiquette.

Et voilà, votre bouteille de champagne est fin prête ! Vous pouvez dès à présent passer commande auprès de notre domaine viticole, près de Reims.

Contactez-nous

Consultez également